Faire croître son Entreprise, par la motivation . FLC
16196
single,single-post,postid-16196,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Donner de la Croissance à son Entreprise par la Motivation

article-blog3

Donner de la Croissance à son Entreprise par la Motivation

Il y a quelques temps La Tribune m’avait demandé d’écrire un article sur le Mal Français qui bloque tant de dirigeant,            « Le Management Affectif« . (http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140328trib000822432/depasser-le-management-affectif.html )

et les Echos m’avait interviewé (http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/gerer-et-motiver-son-equipe/des-outils-et-methodes-pour-reorienter-un-collaborateur-61784.php).

Partant de cette réflexion, je veux aller beaucoup plus loin en exprimant ce que je ressens depuis 29 ans que j’accompagne des chefs d’entreprises, et de ce qui bloque souvent la croissance de l’Entreprise. La non considération de l’importance de l’homme , et de la motivation de celui-ci.

 

Cet article et cet interview expliquaient ce qui bloque beaucoup d’entre nous à accepter que nous puissions motiver et en même temps recadrer nos collaborateurs, et que ce soit source de progression et d’épanouissement des collaborateurs et donc de l’entreprise.

Dans l’entreprise tout est équilibre .

La bienveillance doit être couplé à l’exigence,

la délégation au contrôle positif

La félicitation au recadrage.

Le « Que proposes Tu ?  » au « J’ai décidé« 

Et tout cela faisant partie d’une plus grande formalisation des règles de  vie au sein de l’entreprise, sinon c’est l’anarchie ou la dictature du dirigeant.

En fait nous devons en tant que dirigeant donner un cadre rassurant et clair qui permette à nos collaborateurs de prendre des initiatives .

Un peu comme la démocratie par ses lois permet de savoir où est notre espace de liberté, et à partir de où,  sommes nous  « hors jeux« , c’est cela aussi la motivation.

Nous sommes en tant que Latin , non seulement dans l’affect, mais également dans l’oral et peu dans l’écrit, et le formalisme. Peu de dirigeant de PME aiment les Process, et pourtant ceux ci clarifient grandement le champ de liberté des collaborateurs, et leurs prises d’initiatives.

Ce qui aboutit pour beaucoup de dirigeants à être omniprésent car  » La loi c’est moi ! » comme Louis XIV disait  » L’état c’est moi ! » , et donc à limiter par un effet d’entonnoir la croissance de leur Entreprise

Tout dirigeant à la naissance de son Entreprise en est son principal atout, et à un certain moment de sa croissance peut en devenir son principal handicap.

Quelles solutions ?

  • Avoir un cadre de travail lisible par tous, clients comme collaborateurs, et pas seulement par le ou les dirigeants.
  • Prendre du recul très certainement, avec un effet miroir si possible.
  • Analyser les bonnes pratiques et les formaliser en process,( passer de l’oral à l’écrit).
  • Faire venir les solutions des collaborateurs.
  • Savoir donner des objectifs concrets à chacun, et que chacun sache s’en donner.
  • Encourager la prise de risque, et accepter celui ci.
  • Et se poser toujours la question de cet équilibre nécessaire.

François LOISEL  le 29 Septembre 2016



VOUS AVEZ UN PROJET / BESOIN D'INFOS ?